Laura Massin, l’entrepreneur qui fait pousser les plantes chez vous

Laura Massin ne se contente pas de vendre des plantes, elle les accompagne personnellement dans leur évolution chez chaque client. Rencontre avec une entrepreneure qui a pris le temps de faire mûrir son projet avant de se lancer.
Comment es-tu devenue entrepreneure ?

Mes deux parents sont entrepreneurs. J’ai vu mon père lancer des sociétés, et parfois échouer donc je sais que ce n’est pas facile. Mais j’ai surtout vu leur liberté ! Après mes études de commerce, j’ai créé une première société de piscines connectées avec mon père. J’étais jeune et je ressentais le besoin de faire mes armes dans une plus grosse structure, j’ai donc quitté l’entreprise… Et je suis devenue salariée, pendant 6 ans. J’ai eu quelques expériences entre marketing et conseil, j’ai progressivement monté les échelons. Mais plus j’avançais, et moins je me retrouvais dans mon quotidien.

Je disais souvent, pour rigoler, que j’allais tout planter et devenir fleuriste. Un jour, je l’ai fait !

J’ai eu aussi la chance de trouver une associée parfaitement complémentaire, Caroline Léger. Seule, j’aurais fini par me lancer mais cela aurait été très compliqué sur de nombreux aspects. Être 2 aide à surmonter les moments difficiles et à fêter les belles nouvelles. En novembre 2018, nous avons mis en ligne Eukalypte.com.

Quel est le message d’Eukalypte ?

On s’est rendu compte assez rapidement que les gens aiment les plantes, mais beaucoup ne savent pas comment en prendre soin, et ont peur de « tuer » leurs plantes. C’est le mot qu’ils utilisent, un mot fort. En partant du constat qu’on ne naît pas main verte mais qu’on le devient, Eukalypte propose des plantes et un accompagnement dans la durée pour aider les clients à les entretenir. Notre mojo ? La boutique de plantes qui ne vous lâche pas dans la nature ! Avec beaucoup de pédagogie, sans aucun mot technique et une communication un peu décalée qui personnifie les plantes, nous suivons l’évolution de toutes nos plantes personnellement. Notre objectif est de dédramatiser l’entretien des plantes et de créer un lien durable entre chaque client et ses plantes. En fait, nous transmettons ce que les plantes nous apportent personnellement. Il y a un côté fascinant à regarder une plante s’épanouir ! 

Maintenant que le site est lancé, nous sommes en train de revoir l’approvisionnement des plantes pour aller vers la production française, et être capables de vérifier leurs origines, savoir où elles ont grandi. Petit à petit, on veut aussi estampiller les produits connexes (cache-pots, produits d’entretien, packaging…) socialement et écologiquement responsables, avec une approche locale quand c’est possible. On préfère travailler avec des gens qui ont des histoires à raconter au prix juste, ce qui est aussi en phase avec nos valeurs personnelles.

Qu’est-ce qu’un entrepreneur selon toi ?

Un entrepreneur est quelqu’un qui a envie de proposer une solution à un problème concret. Pour être entrepreneur, il faut être audacieux et savoir choisir ses combats. Il faut aussi savoir écouter et entendre les clients sans se vexer et être en capacité de modifier le projet en fonction des retours reçus. Par exemple, quand on s’est lancé, on proposait la plante dans un univers de décoration à travers des collections, puis on s’est rendu compte que le public ne comprenait pas notre approche, alors nous avons changé notre fusil d’épaule. Se concentrer sur son produit, c’est se concentrer sur son client.

L’entrepreneuriat offre une vraie liberté d’action. Mais il faut bien savoir pourquoi on se lance. Si c’est pour l’image fun et grisante de l’entrepreneuriat, ce n’est pas une raison suffisante ! Parce cela représente aussi beaucoup de sacrifices et beaucoup de doutes à surmonter. Quand tu démarres, tu ne gagnes rien, le profit arrive après. Quand tu ne fais aucune vente pendant des semaines, il faut savoir rester optimiste et continuer de croire au message que tu veux faire passer.

L’entrepreneuriat, ça doit être quelque chose qui t’anime au fond de toi.

Le meilleur conseil que j’ai reçu est : Quand tu te rends compte que tu fonces droit dans le mur, soit tu accélères, soit tu freines. Il faut savoir changer de chapitre sans s’entêter : c’est à ce moment que tu fais évoluer ton concept et que tu pivotes.

Comment te formes-tu en tant qu’entrepreneur ?

Dans le cadre d’Eukalypte, j’ai d’abord suivi une formation de fleuriste pour aller plus loin que mes connaissances et avoir l’expertise végétale pour répondre aux clients.

Ensuite, je m’auto-forme en permanence. J’écoute beaucoup de podcasts, notamment sur l’entrepreneuriat. Ils m’aident, notamment dans des moments de doutes. Je profite également de formations en ligne et surtout, j’utilise mon réseau personnel. Quand j’ai un obstacle, j’en parle partout autour de moi jusqu’à trouver une personne experte sur ce sujet. Enfin, je lis beaucoup. Si un sujet m’intéresse, je lis tout ce que je trouve sur le sujet.

À propos de lecture, quels livres t’ont particulièrement marquée ?

J’aime beaucoup relire quelques passages des « Quatre accords toltèques » de Miguel Ruiz pour me rappeler les choses fondamentales de la vie. Ce livre m’aide toujours à prendre du recul.

J’ai aussi beaucoup aimé « Les vertus de l’échec » de Charles Pépin, un livre très facile à lire. Le livre commence par l’histoire de Rafael Nadal qui s’est pris une défaite cuisante face à Gasquet dans sa jeunesse… Très inspirant pour toujours aller de l’avant.

Une pensée sur “Laura Massin, l’entrepreneur qui fait pousser les plantes chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *