Mélanie Hewawasan fait parler les entrepreneurs dans ses « Mel’s Talk »

Mélanie Hewawasan veut améliorer l’image de l’entrepreneuriat. Son truc à elle ? Les interviews vidéo ! Elle a créé les « Mel’s Talk », une chaîne YouTube d’entretiens avec des entrepreneurs pour valoriser l’entrepreneuriat en France et la diversité.

Comment on écrit « entrepreneur » au féminin ?

Entrepreneur !

Qu’est-ce qu’un entrepreneur selon toi ?

Un entrepreneur est quelqu’un qui a une vraie vision et qui va réaliser sa vision au travers de ses idées. Il ne part de rien, dans le sens où il part d’une idée abstraite, et il l’exécute pour développer un business ou un projet. Une personne qui développe un projet humanitaire est un entrepreneur. Un entrepreneur veut apporter sa vision du monde au plus grand nombre. Moi, j’ai envie que ma vision soit partagée par le plus de personnes possible. Je veux changer le regard des gens sur l’entrepreneuriat.

Comment es-tu devenue entrepreneur ?

Dans le cadre de mon mémoire sur les femmes dans la Tech, j’ai rencontré beaucoup de femmes aux parcours très divers. Je me suis dit que c’était dommage de garder ces discussions entre nous, qu’il fallait les partager. La forme vidéo est venue très naturellement parce qu’elle est bien adaptée aux réseaux sociaux. Alors je me suis donnée une année complète pour développer un média. Le 8 mars 2018, j’ai créé les Mel’s Talk : des interviews filmées d’entrepreneurs qui viennent parler leurs visions. Ces vidéos sont diffusées sur une chaîne YouTube, donc gratuites, pour les rendre accessibles à tout le monde. Les entrepreneurs ne sont plus les gens inabordables qu’on avait l’habitude de voir.

Pourquoi est-ce important pour toi de changer le regard des gens sur l’entrepreneuriat ?

Je suis intéressée par l’entrepreneuriat depuis que je suis arrivée en école de commerce. Mais j’ai du mal à m’identifier aux entrepreneurs que je vois dans les médias traditionnels parce qu’ils ont des parcours classiques et que cela manque de diversité. Dans l’écosystème start-up, la diversité commence à se montrer mais elle a besoin qu’on la mette en valeur. Je suis née à Paris et je suis d’origine srilankaise. Mes deux parents sont arrivés à 20 ans et ils se sont sacrifiés pour notre éducation. Et c’est grâce à l’éducation que tu t’en sors ! Quand je me lève le matin, je sais que je vais apporter de l’inspiration à ne serait-ce qu’une personne, c’est ça qui me motive.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

J’admire des personnes comme Oprah Winfrey ou la réussite de Alibaba. Plus proche de nous, Loubna Ksibi, la fondatrice de Meet My Mama m’inspire beaucoup. Cette start-up met en relation les « mamas » et les traiteurs. Elle est partie d’une simple idée et elle a construit une société magnifique !
Je suis des formations en ligne, que cela soit sur YouTube ou avec Livementor. Je lis aussi beaucoup de livres sur les entrepreneurs et le développement personnel. Un exemple ? « Into the French Tech » de Emmanuelle Flahault-Franc et Anne-Sophie Frenove (éditions First).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *